Selon certains élus, la fusion entre les deux opérateurs menacerait l’arrivée du très haut débit en zone rurale.

Les 10 000 habitants de Figeac, dans le Lot, ont de quoi être insatisfaits de leur accès Internet. « En centre-ville, l’ADSL est correct. Mais il s’affaiblit rapidement dès qu’on s’en éloigne », explique François Sançon, directeur infrastructures et aménagement du conseil général. Comme leurs voisins de Souillac ou Puy-l’Evêque, les Figeacois attendent avec impatience d’être raccordés à la fibre optique, qui offre des débits allant jusqu’à 100 mégabits par seconde. Lire la suite

Article Le Monde du 08 mars 2016

Shares
Share This